« La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a débouté mardi 10 janvier un couple turco-suisse qui contestait l’obligation pour deux de ses filles de participer à des cours de natation mixtes organisés dans le cadre de leur scolarité en Suisse. […]
Le refus du couple, que ces musulmans pratiquants justifiaient pour des motifs religieux, leur avait valu une amende de 350 francs suisses par parent et pour chacun des deux enfants, soit 1 400 francs suisses (environ 1 300 euros).
La fermeté des pouvoirs publics pour contraindre les filles à participer aux cours de natation est, certes, une « ingérence dans la liberté de religion » des familles concernées, mais cette ingérence est justifiée au nom de « l’intérêt des enfants à une scolarisation complète« , ce qui « prime » sur la volonté des parents, a tranché la CEDH. »

France24