« La conclusion du rapport français devrait donner du grain au moudre aux détracteurs du Ceta. Ce traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne aura un impact « légèrement défavorable » sur l’environnement, selon la commission française d’évaluation de cet accord, dans un rapport remis vendredi 8 septembre au gouvernement français.
Mise en place début juillet, cette commission de neuf experts avait été chargée par le nouveau chef de l’État, Emmanuel Macron, d’évaluer l’impact attendu du traité, signé en octobre 2016, sur l’environnement et la santé. « L’accord Ceta ne donne pas la priorité aux préoccupations liées à la protection de l’environnement ou de la santé« , écrivent les experts dans leur rapport de 70 pages, à quelques semaines de l’entrée en vigueur provisoire de l’accord, le 21 septembre. […]
Le Ceta, que l’UE et le Canada négocient depuis 2009, constitue aux yeux de ses partisans un tournant dans la défense du libre-échange face à une vague protectionniste. Il permet la suppression des tarifs douaniers sur près de 99 % des marchandises entre les deux partenaires.
Ses détracteurs estiment qu’il porte un risque de régression en matière de normes sociales et environnementales de l’Union européenne. Le traité doit encore être approuvé par les parlements nationaux pour entrer définitivement en vigueur. »

France 24