« Le Conseil des ministres a adopté hier, avant son examen au parlement, le projet de loi prolongeant jusqu’au 15 juillet 2017 l’état d’urgence en vigueur depuis les attentats du 13 novembre, pour «englober l’ensemble des opérations électorales» de la présidentielle et des législatives. […]
Selon Bernard Cazeneuve, l’état d’urgence a «amplement démontré son efficacité» avec «4 194 perquisitions, plus de 517 interpellations, 434 gardes à vue et la saisie de près de 600 armes dont 77 armes de guerre». «Depuis le début de l’année 2016, 17 attentats avaient été déjoués, 420 individus en lien avec une organisation terroriste avaient été interpellés sur notre sol», a-t-il énuméré.
«700 Français ou résidents habituellement en France sont présents en zone irako-syrienne et au total, en comptabilisant ceux en transit, de retour ou ayant des velléités de départ, plus de 2 000 sont impliqués dans ces filières jihadistes. 222 sont déjà décédés sur zone en Syrie ou en Irak», a aussi indiqué le chef du gouvernement.
Le texte devrait être débattu mardi à l’Assemblée et jeudi au Sénat. »

La Dépêche