« Tous les coups sont permis à un mois de l’élection présidentielle américaine. Hier, dimanche 9 octobre, le deuxième débat entre Donald Trump et Hillary Clinton a été d’une violence sans précédent. […]
Premier sujet brûlant abordé : les propos de Donald Trump infamants sur les femmes. « C’étaient des propos de vestiaires et je n’en suis pas fier, je présente mes excuses à ma famille et au peuple américain », se justifie le candidat républicain. […]
Mais Donald Trump a prévu la riposte. Deux heures plus tôt, il tenait une conférence de presse avec quatre femmes se disant victimes d’agressions sexuelles de la part de Bill Clinton. Son épouse contre-attaque avec les impôts non payés de Donald Trump. De son côté, son adversaire lui promet, s’il est élu, une enquête pénale dans l’affaire des e-mails. »

FranceTVInfo