« L’équipe de France a créé l’exploit face à l’ogre norvégien (23-21), dimanche en finale du Mondial, au terme d’un duel étouffant. Déjà sacré il y a 14 ans, Olivier Krumbholz offre aux Bleues le second titre de leur histoire. […]
«L’héritage est vraiment transmis, pouvait exulter Pineau. On a été fabuleuses.» «Elles ont su rester lucides, analysait déjà posément Krumbholtz, seul survivant du premier titre, en 2003. C’est logique au vu le travail effectué. C’est un grand moment de joie.» Avec ses deux médailles d’or mondiales, le handball français a décidément vécu une année 2017 extraordinaire. »

L’Équipe