« L’Union européenne et le Japon ont signé mardi 17 juillet à Tokyo un ambitieux accord de libre-échange. « Aujourd’hui marque un jour historique, alors que nous célébrons la signature d’un accord commercial extrêmement ambitieux entre deux des plus grands économies du monde« , ont déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker dans un communiqué publié à l’issue de la signature du texte.
L’accord, qui va donner naissance à la plus grande zone de libre-échange mondiale, a été entériné au moment où États-Unis et Chine semblent s’embourber dans une guerre commerciale qui risque d’entraîner le reste du monde dans son sillage. […]
Cet accord suscite cependant des critiques. Pour la Fondation pour la nature et l’Homme (FNH, ex-Fondation Hulot) et l’Institut Veblen, il s’agit du « plus gros accord commercial climaticide jamais signé […]. Quelques mois après l’entrée en application du CETA (signé avec le Canada), l’UE a signé un nouvel accord climaticide […] dans l’indifférence générale« , se sont insurgés les deux ONG dans un communiqué. […]
En particulier « trois engagements clés ont été abandonnés » par Paris: « comme dans le CETA, les seuls chapitres qui ne sont pas contraignants sont ceux portant sur le développement durable » ; l’Accord de Paris en particulier a été inscrit dans ces chapitres et non dans les clauses essentielles. »

France24