« Météo France prévoit encore une « chaleur intense » dans l’ouest de la France pour la journée de mercredi 21 juin. 66 départements sont désormais placés en vigilance orange canicule par l’organisme météorologique. […]
Il fera 32 degrés dans la matinée en Ile-de-France. Un chiffre qui atteindra 37 en fin d’après midi. Un pic de pollution à l’ozone, constaté lundi, devrait se poursuivre mercredi, selon Airparif. Dans le Sud, s’il fera un temps ensoleillé le matin, des nuages feront leur apparition dès 14 heures, et des ondées sont attendues en début de soirée sur un quart sud-est du pays.
Un vent d’Ouest va ensuite amener de l’air océanique, moins chaud, avec une température de 28° prévue jeudi à Rennes. Dans l’est du pays, le pic de chaleur devrait être atteint jeudi avec des températures maximales de 37° en Alsace. Le retour à des températures « raisonnablement chaudes » devrait se faire à partir de vendredi dans tout le pays, sauf dans le sud-est du pays, selon Météo France. »

RTL

 

« Déterminé à en découdre, le président d’honneur s’est rendu au siège du Front national à Nanterre, où se tient un bureau politique. La direction du parti, qui ne souhaitait toutefois pas le laisser entrer, avait barré les grilles. […]
Face aux grilles fermées du siège du FN Jean-Marie Le Pen a accusé la direction du parti «de ne pas respecter les règles de la pudeur la plus élémentaire. On sait qu’il n’y a pas au FN la reconnaissance du ventre, puisque si je n’avais pas prêté 9 millions d’euros, non seulement il n’aurait pas pu participer aux élections législatives, mais même pas aux élections présidentielles. Je pense quand même que par cette délicatesse du cœur particulière, Marine Le Pen a tenu à me faire ce cadeau en ce jour de mon anniversaire», a-t-il déploré. «Le FN vient de subir deux échecs cinglants. Un aux élections présidentielles, un aux élections législatives (…) La règle démocratique et républicaine, c’est que dans ces conditions, on démissionne», a jugé l’octogénaire, qui appelle aussi au départ de sa fille de la présidence du parti. «Personne n’est irremplaçable!». »

Le Figaro