« L’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, a annoncé jeudi qu’il n’y avait «pas d’accord» entre les 15 membres du Conseil de sécurité pour imposer un cessez-le-feu humanitaire de trente jours en Syrie. […]
Le projet de résolution vise à alléger le siège mené par le régime syrien sur la Ghouta orientale et organiser des évacuations sanitaires. Ce cessez-le-feu a été demandé il y a déjà plus de quinze jours, soit le 6 février, par les organisations de l’ONU sur le terrain. Ils souhaitent ainsi pouvoir venir en aide aux 400.000 personnes vivant dans ce fief rebelle dans la banlieue de Damas. […]
Plus de 400 civils, dont une centaine d’enfants, ont été tués depuis dimanche dans l’enclave rebelle de la Ghouta orientale par les intenses bombardements du régime syrien, qui fait fi des appels internationaux à stopper le bain de sang. Et plus de 13,1 millions de Syriens ont actuellement besoin d’aide humanitaire, dont 6,1 millions de déplacés à l’intérieur du pays depuis le début de la guerre civile il y a près de sept ans. Le conflit a fait plus de 340.000 morts. »

20Minutes