« Matignon a annoncé, samedi 22 juillet, à France 2, que les aides personnalisées au logement (APL), qui bénéficient à 2,6 millions de personnes, allaient baisser uniformément de 5 euros par mois et par foyer à partir du 1er octobre. En début de soirée, le ministère de la Cohésion des territoires a précisé à franceinfo que cette mesure concernera également les allocations de logement familiales (ALF) et les allocations de logement sociales (ALS), qui sont versées à 3,9 millions de personnes.
Pour le gouvernement, il s’agit de faire des économies à l’heure de boucler le budget. Les aides au logement, qui bénéficient à 6,5 millions de ménages français, coûtent 18 milliards d’euros par an au budget de l’Etat. Selon un calcul de l’AFP, une baisse de 5 euros par mois et par ménage permettra d’économiser 32,5 millions d’euros mensuel, donc un peu moins de 100 millions d’euros sur les trois derniers mois de l’année en cours. […]
Selon le syndicat Promotion et Défense des étudiants, « des coupes sur les aides au logement rendront les conditions de vie des étudiants encore plus difficiles, les conduisant à abandonner leur logement ou à être plus nombreux encore à mettre leurs études en danger avec l’exercice d’une activité rémunérée« , alors que 100 000 étudiants travaillent déjà actuellement à mi-temps. »

FranceTVInfo