« Des milliers de séparatistes catalans sont descendus dimanche dans les rues de Barcelone, affirmant que l’arrestation en Allemagne de l’ancien président Carles Puigdemont n’arrêterait pas leur marche vers l’indépendance, les plus échauffés se heurtant à la police.
Alors qu’un cortège défilait tranquillement avec les traditionnels drapeaux indépendantistes, le ton est monté chez les manifestants convoqués par les Comités de défense de la République (CDR), un groupe radical qui prône la rupture avec l’Espagne sans attendre.
Cinquante personnes ont été blessées légèrement dans les affrontements, selon le service de secours de la ville. […]
L’ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont, arrêté dimanche en Allemagne sur la base d’un mandat d’arrêt européen sera présenté lundi à un juge pour confirmer son identité, première étape en vue d’une éventuelle remise à l’Espagne. »

Le Progrès