« Après avoir volé au secours du chanteur Doc Gynéco, critiqué après son concert désastreux donné à l’Olympia en mai dernier, Christine Angot apporte désormais son soutien à François Hollande. Dans une lettre ouverte parue ce dimanche 26 février dans le JDD, Christine Angot exhorte le président de la République à se représenter à la présidentielle pour ne pas laisser la France «se désintégrer» et aller «dans le mur» […]
«Le 2 décembre, quand vous vous êtes retiré, vous n’aviez aucune chance de l’emporter. Maintenant vous en avez une. Vous en avez une, parce que le pays affronte un double danger», ajoute-t-elle: d’un côté Marine Le Pen, «qui nous menace», qui «menace notre pays», de l’autre «la menace islamiste. Des gens qui nous détestent et qui veulent nous détruire». […]
La romancière critique vivement les principaux candidats à la présidentielle, «tous ces candidats dont chacun représente une petite section de la population, et qui n’arrivent pas à nous réunir». «En trois mois, la droite s’est effondrée. Le centre s’est mis à séduire tout le monde à tout prix, des futurs milliardaires de banlieue à (Philippe) de Villiers, en comptant sur un charme personnel, et sur les circonstances. Quant à la gauche, alors là… ils veulent rêver, leur programme est «vachement beau», mais au-delà de leur cercle, ça ne les intéresse pas de convaincre. Comme si le PS ne voulait plus être rassembleur», écrit-elle également.
L’artiste n’est pas la première à prendre publiquement la défense de François Hollande. En novembre dernier, une tribune signée d’une soixantaine de personnalités (Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Benjamin Biolay…) dénonçait le «Hollande-Bashing» et appelait les Français à se mobiliser autour de leur président. »

Le Figaro