“La «marée populaire» souhaitée par les opposants à la politique sociale d’Emmanuel Macron a faiblement mobilisé samedi, malgré une union inédite de forces syndicales, de formations politiques de gauche et d’associations.
Plus de 140 manifestations et rassemblements ont été recensés dans toute la France, selon le ministère de l’Intérieur, 190, selon l’association altermondialiste Attac, l’une des soixante organisations à l’origine de cette journée. […]
Pour le premier ministre, Édouard Philippe, il s’agit d’un «petit coefficient de marée» qu’il faut tout de même écouter. S’il considère le climat social «parfois difficile, tendu» un an après son arrivée à Matignon, le premier ministre ajoute, dans Le Journal du dimanche, que «si vous faites référence à la mobilisation (d’hier), c’était un petit coefficient de marée, comme on dit chez moi». Édouard Philippe est l’ancien maire du Havre.”

Le Figaro