« Jeudi le New York Times a révélé qu’une étude avait été menée en 2014 dans un laboratoire américain. Le centre de recherches, fondé Volkswagen, Daimler, BMW et Bosch, avait soumis dix singes à des gaz d’échappement d’une Coccinelle du constructeur automobile allemand. […]
« Il aurait mieux valu se passer d’une telle étude », a souligné le groupe, critiquant « le manque de discernements de certaines personnes ». Le centre a fermé depuis, sans livrer les conclusions de cette étude.
De son côté, Daimler a affirmé avoir ouvert une enquête interne sur le dossier. BMW assure qu’il n’a pas participé à la mise en place de cette étude. Enfin, Bosch explique s’être retiré de ce centre de recherches en 2013. »

Le Parisien