« Après Laurence Haïm recrutée durant sa campagne, Emmanuel Macron débauche à nouveau un journaliste. L’éditorialiste Bruno Roger-Petit a été nommé ce mardi porte-parole de l’Élysée et conseiller du président. […]
Cette nomination, dit-on aussi à la présidence, «concrétise une réflexion qu’il avait depuis sa campagne». La présidence assure qu’elle n’a pas de répercussion sur les attributions de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. […]
Bruno Roger-Petit, 54 ans, ancien journaliste à France Télévisions et collaborateur des sites de l’Obs, avait provoqué la colère des journalistes de Challenges qui avaient dénoncé, en avril, dans un communiqué interne, une fréquence trop élevée d’éditoriaux pro-Macron publiés sur le site.
Il avait figuré parmi les invités d’Emmanuel Macron à la soirée de La Rotonde, célèbre brasserie du quartier Montparnasse où le candidat avait fêté avec ses proches sa victoire au premier tour, le 23 avril. »

Le Parisien