« Les réactions à la grâce totale accordée hier par François Hollande à Jacqueline Sauvage, sont très nombreuses : […]
> Céline Parisot, Union syndicale des magistrats. Un geste «très hypocrite», par lequel il «piétine allègrement» sa promesse de respecter l’indépendance de la justice dans ce dossier.
> Valérie Boyer, porte-parole Les Républicains et membre du comité de soutien à Jacqueline Sauvage : «François Hollande prend enfin une décision complète. Il fait en sorte que son droit de grâce, qui est prévu par la Constitution, puisse s’exercer pour Mme Sauvage, qui est devenue un symbole, un symbole des femmes battues, un symbole des victimes.»
> Arnaud Montebourg, candidat à la primaire organisée par le PS : «Je me réjouis de la grâce de Jacqueline Sauvage par @fhollande. Combattons sans relâche les violences faites aux femmes !» (Twitter)
>Florian Philippot, vice-président du Front national : «JacquelineSauvage : enfin ! Une bonne décision !» (Twitter) »

La Dépêche