« Une source proche de l’enquête a confirmé l’identité de l’assaillant. […] Ce dernier avait déjà été condamné pour des vols, coups et blessures et pour trafic de stupéfiants, selon cette source. Il était incarcéré dernièrement à la prison de Marche-en-Famenne, dans la Province de Luxembourg, et selon les médias belges c’est à l’occasion d’une permission de sortie pour préparer sa réinsertion qu’il est passé à l’acte mardi matin en s’en prenant à des policiers.
[Il] était dans «une fuite en avant» après avoir «commis un meurtre la nuit dernière» à On, entre Marche et Rochefort, précise aussi la source. Selon les médias locaux, un toxicomane de 30 ans a été retrouvé mort à son domicile à On, probablement tué avec un marteau. Le parquet de la province belge de Luxembourg, compétent sur cette zone, s’est toutefois refusé à établir un lien «à ce stade» avec la tuerie de Liège. […]
L’auteur de la tuerie de Liège était fiché par la police pour avoir été en contact en prison avec des islamistes et s’être radicalisé, a indiqué une source proche de l’enquête. Lors d’un séjour en prison, [il] «est soupçonné d’avoir été radicalisé par une personne (…) et enfumé par la pensée islamiste», ce qui lui valait d’être signalé comme tel dans une banque de données criminelles, a précisé cette source. Un juge antiterroriste a été saisi de l’enquête. »

L’Essentiel