« Les cheminots entament une grève qui s’annonce dure ce mardi. Ils protestent contre la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement. Si l’exécutif a renoncé aux ordonnances et lâché du lest sur le statut des cheminots, les grévistes réclament toujours une « autre réforme » de l’entreprise. […]
Suppression de l’embauche au statut de cheminot, ouverture à la concurrence ou encore transformation de la SNCF en société anonyme, prémices d’une future privatisation pour les syndicats, sont de véritables épouvantails à leurs yeux. […]
Les syndicats estiment aussi que le projet de réforme « ne règlera pas le sujet de la dette (46,6 milliards d’euros fin 2017 pour SNCF Réseau, ndlr), ni celui des dysfonctionnements« . L’intersyndicale CGT, Unsa, SUD et CFDT réclame une « autre réforme ferroviaire« , sur la dette du groupe, mais aussi l’organisation de la production, la concurrence et les « droits sociaux des cheminots« . »

France Bleu