« « Nobel, Nobel » criaient les partisans de Donald Trump samedi soir, à Washington dans le Michigan. Tout sourire, le président a répondu. « C’est très gentil merci. C’est très gentil. Nobel ! [rire] Je veux juste que le boulot soit fait… »
Depuis le week-end dernier, l’idée d’un prix Nobel de la paix continue de faire son chemin dans le camp républicain. Dans leur lettre adressée ce mercredi au comité norvégien, les dix-huit élus signataires évoquent les efforts de Donald Trump en faveur de la réconciliation entre les deux Corées.
Et ils écrivent : « Nous ne voyons personne qui ne mérite plus la reconnaissance du comité en 2019 que le président Trump pour son travail sans relâche en faveur de la paix dans le monde. »

Rfi