« L’entreprise Palantir Technologies a signé un contrat ultra-confidentiel avec la police de la ville de Nouvelle-Orléans en 2012. Ce contrat, qui a été renouvelé 3 fois jusqu’à la fin février 2018, portait sur la mise en place et l’exploitation d’un logiciel basé sur les liens entre les personnes, la remontée des crimes et délits des citoyens, l’analyse des données des réseaux sociaux et ce, afin de prédire le potentiel des individus à devenir « des victimes ou des acteurs d’actes violents ». […]
Le principe général de ce logiciel est de réunir et de rendre exploitables quantité de données issues de sources multiples. Le logiciel est alors capable de créer des liens très fins entre des éléments éparses, de créer une indexation pertinente de cette information pour offrir ensuite des analyses statistiques sur n’importe quel sujet traité, comme celui des « actes criminels potentiels ». […]
Le prix d’un logiciel Palantir étant de plusieurs millions de dollars, le contrat signé avec la Nouvelle-Orléans en février 2012 l’a été à titre gratuit, dans le cadre d’un programme de type « philanthropique » mis en place par l’entreprise de Peter Thiel. Dès l’année suivante, en 2013, la municipalité a donc permis à Palantir Technologies d’importer dans son logiciel de prédiction du crime toutes les données des citoyens qu’elle possédait. Enregistrements de la cour de justice, permis de conduire, adresses, numéros de téléphone, données de réseaux sociaux : des millions de données personnelles ont été fournies à la firme californienne par la municipalité de la Nouvelle-Orléans dans le plus grand secret. »

TV5Monde