« Pour remobiliser ses troupes, Nicolas Sarkozy a désormais le nom d’un adversaire à la bouche : François Bayrou. Trop, c’est trop pour le président du Modem qui répond sèchement dans une lettre publiée sur Facebook. « Comment peut-il en arriver à cette violence de chaque minute, lâchant des insultes (…), crachant sur ceux qui ne votent pas pour lui« , s’interroge le centriste à propos de Nicolas Sarkozy. »

FranceTVInfo