« L’Observatoire de la laïcité a publié mardi son rapport annuel 2016-2017, appelant médias et élus à se détacher du « culte de l’immédiateté » et du « clash » dans un contexte de « sensibilité toujours très forte » autour du fait religieux en période pré-électorale. […]
Aussi le président de l’Observatoire, Jean-Louis Bianco, émet-il le souhait « que, dans le débat sur la laïcité, certains médias, certains élus et certains intellectuels qui aujourd’hui cèdent au +culte de l’immédiateté+ ou à celui du +clash+, adoptent demain une position plus responsable, prenant le recul nécessaire à l’analyse« .
Notamment « nous nous permettons d’appeler l’ensemble des médias, évidemment seuls juges de leur politique éditoriale, à la prudence« , expliquent Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire, car « le caractère éventuellement +passionné+ du traitement médiatique de la laïcité prend le risque, de fait, d’empêcher toute approche rationnelle« . »
L’Express