“”Il ne s’agit ni de revenir à la IVe République, ni de passer à la VIe mais de repasser aux sources de la Ve République.” Le Premier ministre, Edouard Philippe, a dévoilé mercredi 4 avril les grandes lignes de la révision constitutionnelle voulue par le président Emmanuel Macron, après des semaines de discussion entre la majorité et l’opposition. […]
Le nombre de députés et de sénateurs sera réduit de 30% “dans des conditions qui garantissent la représentation de tous les départements et les territoires“, a précisé Edouard Philippe. Cela devrait ramener le nombre des députés à 404 et des sénateurs à 244 (contre 577 et 348 actuellement).
C’est le scénario cible, mais il reste le débat parlementaire“, estimait un député LREM avant l’annonce d’Edouard Philippe. Peu avant, certains dans la majorité alertaient notamment sur un “risque de déconnexion si l’on supprime trop de parlementaires“. “Il faut être entre 20 et 25% [de parlementaires en moins] mais 30% ce n’est pas possible” car cela “sacrifierait les territoires les plus fragiles“, avait affirmé dans la matinée le chef de file LR au Sénat, Bruno Retailleau. “

FranceTVInfo