« Veolia et la Saur ont été condamnées cet été pour avoir réduit le débit d’alimentation en eau dans deux foyers suite à des impayés. Selon les informations révélées par franceinfo, mardi 5 septembre, les deux entreprises de l’eau devront verser respectivement 4 000 et 9 000 euros aux victimes.
Le 13 juin dernier, Veolia s’est ainsi vu condamnée par le tribunal d’instance de Lens à verser 4 000 euros de dommages et intérêts à un habitant d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. Au RSA, l’homme n’était plus capable de payer ses factures. En février, Veolia décide donc de réduire son débit d’eau par lentillage, la pose d’une lentille réduisant le diamètre du branchement de l’alimentation en eau. Ce n’est qu’au mois de mai, après 88 jours sans réel accès à l’eau, que l’homme a pu récupérer son débit normal. […]
Depuis septembre 2014, France Libertés et la Coordination eau Île-de-France ont fait condamner Veolia dix fois pour des coupures ou des réductions de débit d’eau, et la Saur quatre fois. Mais ces entreprises « s’en fichent« , ajoute le directeur de France Libertés car elles savent « qu’on ne peut pas porter plainte pour pratiques illégales. On est obligé de trouver des cas précis et de porter plainte pour chaque cas. »
Les associations rappellent que les coupures d’eau sont illégales depuis la loi Brottes de 2013. Et le Conseil constitutionnel a donné à ce droit à l’eau une valeur constitutionnelle le 29 mai 2015. »

FranceTVInfo