« Le chanteur Bono, Apple, Nike et le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton se sont ajoutés lundi à la liste des entreprises et personnalités mises en cause par les révélations des « Paradise Papers » sur des pratiques mondiales d’optimisation fiscale. […]
Selon l’ICIJ, qui regroupe 96 médias de 67 pays, Bono est actionnaire d’une entreprise maltaise qui aurait investi dans un centre commercial lituanien. Le tout via une holding lituanienne qui aurait recouru à des techniques d’optimisation fiscale illégales. […]
Apple, de son côté, aurait utilisé le paradis fiscal britannique de Jersey pour continuer à ne pas payer d’impôts, ou très peu, après avoir dû mettre fin à des pratiques similaires en Irlande. Selon le New York Times, le groupe aurait ainsi « accumulé plus de 128 milliards de dollars de profits offshore (…) qui ne sont pas imposés aux États-Unis et à peine dans d’autres pays« . […]
Le fabricant d’articles de sport Nike a lui créé des sociétés offshore aux Bermudes et c’est à celles-ci que les filiales de Nike devaient verser des centaines de millions d’euros pour utiliser les droits sur la marque. »

France24