« Ce mardi après-midi, Edouard Philippe doit annoncer en personne le passage du 90 au 80km/h. Mais le gouvernement ne souhaite pas s’arrêter là dans sa lutte face à la mortalité sur les routes. […]
L’interdiction de l’oreillette n’y a rien changé. L’usage du portable au volant est devenu un fléau : il est pointé du doigt dans un accident sur dix. « Il y aura une répression renforcée en cas d’accident lié à la tenue en main d’un portable », assure un haut responsable du Conseil national de la sécurité routière (CNSR). Alors que de plus en plus d’automobilistes écrivent des SMS en conduisant, une source gouvernementale nous confirme que « certains comportements pourraient donner lieu à des peines alourdies ». Le véhicule du contrevenant pourrait être immobilisé. »

Le Parisien