C’est comme un fantôme
Qui hante mon lit
Je ne le vois pas
Et je sens pourtant
Des mains sur les miennes
Un souffle sur moi
Et dans le silence
Une belle voix
Comme un doux murmure

Pourtant tout ce bruit
N’est bien que cela :
Rien qu’un peu de bruit
Quand j’ouvre les yeux
Et ouvre mes bras
Je ne trouve rien
Pour me rassurer
Que dans la nuit noire
Je ne suis pas seul

Je ne peux alors
Qu’espérer un peu
Qu’au petit matin
J’aurai sous les draps
Ce petit fantôme
Sur lequel poser
Deux ou trois baisers
Un grivois regard
Et de la tendresse